L’image contient peut-être : ciel, plein air et eau

On se demande parfois comment nos parents et grands-parents ont traversé toutes ces épreuves : 14/18 ( 1400000 soldats français tués, 3 des 4 frères de ma grand-mère maternelle morts dans les tranchées, son mari survivant de Verdun ), la grippe espagnole en 1918 ( entre 30 et 50 millions de morts dans le monde selon les estimations ), 39/45 et la débacle de Juin 40 ( plus de 100000 soldats français tués en une trentaine de jours, deux millions de prisonniers, les camps d'internement ), la destruction du Havre la ville de leur enfance en 1944 et des souvenirs de leur adolescence, l'Indochine, et aprés le départ à la guerre des pères, des maris, celui des fils en Algérie... et la vie, malgré tout, plus forte que tout, avec la plupart des naissances entre 1914 et 1918 et entre 1939 et 1944 ( perso, en juillet 42 ). Oui, il en fallait du courage dans ces terribles époques, un optimisme indestructible, pour construire l'avenir et transmettre le flambeau à nos générations. Chapeau !... Ah, ils ont bonne mine les inconditionnels du " c'était mieux avant "..

l'père Cantoche

Photo, Le Havre rasé, brûlé vif ( 1944 )